2 Commentaires

Hommage à Alexandre Alfandari à l’atelier Gustave – jusqu’au 19 octobre

 

EXPOSITION HOMMAGE

ALEXANDRE ALFANDARI

Vernissages les 10 et 12 octobre 2013 à partir de 18h

Atelier Gustave – 36 rue Boissonade – Paris 14ème

Alexandre Alfandari, Portrait en Albrecht Dürer, huile sur toile 46 x 38 cm

Alexandre Alfandari, Portrait en Albrecht Dürer, huile sur toile 46 x 38 cm

 

L’Atelier Gustave (Paris 14ème) expose à partir du 8 octobre les œuvres inédites et puissantes d’un jeune peintre disparu, Alexandre Alfandari, diplômé de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris et de l’Ecole nationale supérieure d’enseignements plastiques de l’École d’art d’Avignon. Cette exposition « hommage », à découvrir jusqu’au 19 octobre, invite chacun à découvrir une véritable célébration des classiques et un plaidoyer pour un retour à la peinture : une peinture… souvent violente, perturbatrice et iconoclaste.

Capture d’écran 2013-10-08 à 14.26.27

 

J’ai connu et aimé autant l’Homme que l’Artiste qui alliait dans son travail : violence et douceur, pureté et perversion, classicisme et modernité. J’aimais cette fragilité dans ce corps si grand et si fort qui m’impressionnait, ce corps semblable à la massivité d’un chêne sous lequel on aime s’abriter. J’aimais nos nombreux et éclectiques échanges exprimant cette rébellion commune face à l’inauthentique ou au trop convenu…

Quand on a connu l’Homme, on ne peut que reconnaître dans son travail, sa recherche de lui-même, ses douleurs et sa quête désespérée de perfection, souvent par le biais de chemins tortueux et détournés.

Portrait de femme, huile sur toile, 46 x 38 cm

Portrait de femme, huile sur toile, 46 x 38 cm

Les Femmes ont eu une place fondamentale à la fois dans sa vie et dans son œuvre : étudiées, scrutées, touchées, modelées, approchées et par dessus tout Aimées de lui, en une approche parfois pure et protectrice, souvent pornographique, rejetant en permanence la médiocrité pour n’exhaler que la Vérité.

« Sa Vérité » fut, à mes yeux, le rejet — définitif et irréversible — d’un Monde à l’insupportable et permanent Paraître…

A (re)découvrir..

 

Alexandre Alfandari, Autoportrait à la manière de Vermeer, huile sur toile 57 x 50 cm

Alexandre Alfandari, Autoportrait à la manière de Vermeer, huile sur toile 57 x 50 cm

 

Capture d’écran 2013-10-08 à 14.26.52

Publicités

2 commentaires sur “Hommage à Alexandre Alfandari à l’atelier Gustave – jusqu’au 19 octobre

  1. Je suis bien triste d’apprendre qu’un de mes seul camarade d’atelier qui pensait « peinture » nous a quitté. Il disait  » Vous ne faites pas de la peinture, mais du coloriage ». Beau et grand personnage…

  2. Merci pour ce retour..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :