2 Commentaires

5 Berlin’s Days chez Fred : le plaisir.. à 2 vitesses..

Jüdisches Museum Berlin

J’avais envie depuis longtemps d’arpenter Berlin, enclave dynamique et éclectique  – en quelque sorte la New York de l’Allemagne par sa créativité unique. Cinq jours (et nuits.. 🙂 ) pour alterner richesse culturelle diurne et « décalé/déjanté » nocturne et s’immerger dans cette cité aux mille visages, laquelle n’en finit apparemment pas !

Une façade « c.. » … 🙂

Jeudi 3 mai : accueillie par mon ami Fred et chouchoutée comme une princesse, j’ai passé cinq jours de rêve dans un magnifique appartement de plus de 100 m2, au 4ème étage d’un immeuble à l’architecture massive – dite « Stalinienne »- dont l’intérieur a été complètement redessiné par le goût exquis de ses occupants Fred et Eric : le genre  « Design/Déco Idéat »), si vous voyez ce que je veux dire !

Vendredi 4 mai : un climat totalement estival pour littéralement plonger avec délice dans la ville ! Le Bonheur !

Chef d'œuvre graffiti dans un complexe en réhabilitation

Démarrage tout en douceur : flânerie dans le quartier « Arty » de  Kreuzberg, Kottbusser Tor avec graffitis sur les murs en briques rouges ou beiges, usines initialement désaffectées en cours de réhabilitation, petits brocanteurs pour chiner (Fred m’a offert des lunettes Aviator Vintage à tomber par terre !), déjeuner grillade turque devant le cuistot affairé à raviver ses braises (la daurade grillée était à vous couper le souffle !)

En route ensuite pour le quartier chic de Mitte après un passage obligé par le Jüdisches Museum Berlin, chef d’œuvre d’innovation de l’architecture de la fin du XXème siècle par Daniel Libeskind en mémoire de l’Holocauste, puis Checkpoint Charlie un des vestiges de contrôle de la Guerre Froide. Le quartier de Mitte un véritable mythe : places ombragées, dômes, immeubles des années 1930 et 1940 (tout ce que j’aime !). Ce mélange d’architectures entre passé chargé d’histoire et avenir futuriste offre à cette ville un charme éclectique décalé et fascinant.

Magnifiquement étendue, Berlin impressionne par sa superficie de près de 900 km2 (soit neuf fois Paris qui ne s’étend que sur 105 km² !) et enchante, même dans ses recoins les plus huppés traditionnels comme Museumsinsel, le quartier de « L’Île des Musées » ou l’avenue « Unter den Linden » (traduction « charming » : « Sous les Tilleuls ») où des espaces de lecture à l’air libre permettent aux promeneurs de faire une pause sur des sofas ».

Berliner Dom

Salle de lecture à l’air libre devant l’université 🙂

Gravir le Berliner Dom, cathédrale kitschissime reconstruite entre 1894 et 1905, permet d’accéder (en sueur ! 🙂 ) à la vue panoramique imprenable de la cité.

Samedi 5 mai : balade au marché de Boxhagener Platz pour les pois de senteur et l’odeur du quartier.. avant de déambuler vers le quartier juif en passant par Alexander Platz.

Arrêt obligatoire au C/O Berlin, ancien Postfuhramt (annexe servant à l’origine d’écurie pour les chevaux de la Poste) reconvertie en espace d’expositions photos et événements culturels d’art contemporain. La visite de la rétrospective de portraits du photographe Arnold Newman, des clichés de Manuel Alvarez Bravo et Aaron Siskind ainsi que d’une série « Subway » sur le métro  par Bruce Davidson m’ont totalement subjuguée. La découverte du quartier en vogue des galeries d’art contemporain : Scheunenviertel (quartier des Granges) m’a enchantée avec l’ensemble de ses cours fleuries appelé Hackesche Höfe. Bars, boutiques de fringues à dévaliser, tout incite à la dépense ! 🙂

Galerie

Les pieds en sang (:-) ), j’ai fini mon périple dans le dédale des ruelles du quartier de Saint-Nicolas avant de m’échouer, lamentablement je dois bien le dire, à Alexander Platz au pied de la tour de la TV berlinoise Fernsehturm de 365 m !!!

Tour de la TV berlinoise Fernsehturm de 365 m

Retour à l’appart pour une sortie « hype » dans une soirée « électro-berlinoise » déjantée appelée « Cocktail d’Amore » (On adore !) dans un immeuble désaffecté ! Look berlinois et « boots » à talons  !!!).

Couchée à l’aube.. Demain je dors !!!!

Archi « tradi » et expo photo dans une cour à l’air libre

Dimanche : levée à 16h00 (oui je sais j’ai un peu abusé… Mais le coucher à 7h30 du matin.. Suis plus habituée ! ;-)))

Porte d’Ishtar (VIème siècle av. J.-C.)

Me fouettant un peu pour ne pas perdre – complètement – la journée,  j’ai filé au Pergamon Museum pour découvrir l’ensemble des antiques grecques mais aussi les pièces provenant du Proche-Orient et le musée (département) d’Art islamique dont la Porte d’Ishtar qui ouvrait Babylone. En sortant le long des rives de l’Île des Musées, j’ai pu profiter des Puces du dimanche avant d’enchaîner sur la soirée « 2ème tour des Présidentielles du 6 mai » dans un bar français « Le Heroes » suivie d’un « goulash » plat typique dans une brasserie berlinoise et d’une balade au clair de lune à Kreuzberg sur les rives du Landwerk Kanal. Dans cette partie de la ville, il y a des bars à la déco totalement improbable qui m’ont littéralement emballée : par exemple le “Möbel Holfe” (le Garde-Meuble) à Kottbusser Tor a empilé en vitrine des paraboles TV et des fauteuils club d’où bien évidemment son appellation !!!…

Café « Möbel Holfe » (le Garde-Meuble) à Kottbusser Tor

… ou encore l’aquarium géant du Radisson Blu Hôtel avec son ascenseur qui investit l’aquarium !

L’aquarium géant du Radisson Blu Hôtel

Lundi 7 : décision prise d’aller au Park Sanssouci à Potsdam, l’équivalent de notre Château de Versailles. Évidemment, c’était le seul jour où la plupart des monuments étaient fermés !!! Heureusement, le Neue Palais, icône baroque du XVIIIème siècle construit par Frédéric le Grand ne l’était pas ainsi que les Neue Kamere (ou Nouvelles Chambres), ancienne orangerie transformée en palais rococo pour les invités. Au fait.. vu la superficie de parc, surtout pensez aux baskets ou bien louez des vélos : vous allez sculpter votre enveloppe ! :-).

L’Orangerie dans le Park Sanssouci, Potsdam

Chinesisches Teehaus (Maison de Thé Chinoise)

5h plus tard… atterrissage dans un bar « d’expats » français appelé « Visite ma Tente » : vous savez quel est l’origine de l’appellation ? Je vous le donne en mille : pendant les campagnes napoléoniennes, les soldats recevaient les prostituées dans leurs tentes ;-)).. d’où l’expression consacrée.. « Visite ma tente » !

« Visite ma tente » – Franzozen barr – PAF-Gaststätten GmbH – Christinenstr. 24 . 10119 Berlin

Aujourd’hui, « Last Day in Berlin » : eh oui tout à une fin.. 😦

Mais avant de prendre le vol, balade en tramway et pédestre avec visite de la nouvelle gare centrale Berlin Hauptbahnhof : un chef d’œuvre architectural de l’architecte Meinhard von Gerkan, précédant la visite de la Hamburger Bahnhof, ancienne gare reconvertie en centre d’art contemporain, le tout couronné par un déjeuner au Sarah Wiener Café sur les berges ! Un vrai délice !!

Œuvre Fred et Tana

Enchantement d’éclectisme et de renaissance, Berlin mute, se transforme, gère et digère pour mieux vivre son présent et écrire son avenir…

Et quelle Résurrection !!!

Publicités

2 commentaires sur “5 Berlin’s Days chez Fred : le plaisir.. à 2 vitesses..

  1. c’est tout ce que tu nous dis de ta soirée électorale!?…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :