Poster un commentaire

D.A.F. Marquis de Sade, un fauve en cage…

D.A.F_Marquis_de_Sade_-_Cine_13_TheatreD.A.F Marquis de Sade : voilà une pièce qui m’a captivée jeudi soir dernier. Écrite d’après la prose du Marquis de Sade, la pièce au texte ciselé avec un fond « trash » fait résonner un mélange de verbe XVIIIème et de modernité XXIème.
Le pitch : 1784. Après six ans de prison à Vincennes, le Marquis de Sade est transféré à la Bastille. Echanges avec son geôlier, Lossinote, qu’il provoque alternant Sadisme et Masochisme, et un personnage féminin expression de ses pensées… sa Conscience ?

L’auteur et premier rôle Pierre-Alain Leleu investit l’espace au sens animal, (« mâle ») mais aussi cérébral du terme. Un animal aux neurones developpés et agités, obsédé par ses vices : Luxure et Numérologie qui l’animent et le contrôlent même…
Un être à multiples facettes, lequel n’aime vraisemblablement pas les limites… Ex professeur de mathématiques ayant préféré assouvir sa passion « le théâtre », sa collaboration régulière avec Nicolas Briançon (génie de la scène et de la mise en scène), par ailleurs metteur en scène de sa pièce, l’amène entre autres à devenir directeur de production du Festival de Bonaguil et administrateur de la création du Festival d’Anjou.

Pierre-Alain Leleu s’identifierait-il au Marquis de Sade ?
Assise, ou plutôt lovée, au premier rang dans un canapé rouge (étonnant mais cohérent avec le sujet traité… je dois dire), l’animal entouré de ses acolytes m’a, je l’avoue, intriguée : écorché, violent, sensible, enragé, peiné et seul… alternant vulgarité dans l’expression de ses viles pensées et élégance réaliste dans son analyse de l’absurdité de la société. Un rebelle, dépravé mais à l’esprit éclairé, exprimant des idées sur tout : Plaisir, Religion, Lois, Souffrance, Famille.
Sujet (d)étonnant !
La féline que je suis a fortement apprécié.. et le confesse !!! 🙂
D’ailleurs à propos de confession, la mère religieuse, version « Drag Queen » en talons aiguilles, est prodigieuse… tout comme le geôlier !
Le personnage illustrant la gent féminine, charmant au demeurant, manquait à mon sens de prestance.. malgré une certaine présence.

Si vous aimez les chocs, allez-y !

D.A.F. Marquis de Sade

De Pierre-Alain Leleu

Mise en scène de Nicolas Briançon

Avec Pierre-Alain Leleu (Sade), Dany Verissimo (la femme), Michel Dussarat (le prêtre) et Jacques Brunet (Lossinote)

A partir du 9 janvier 21h30
Dimanche à 17h30
Relâche : lundi-mardi

Réservations en ligne

www.dafmarquisdesade.fr

Ciné 13 Théâtre
1, avenue Junot
75018 Paris

www.cine13-theatre.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :