2 Commentaires

Les Assiettes de Juliette : Le Guilo Guilo : des paroles et des actes

Ça faisait longtemps que l’idée d’aller dîner au Guilo Guilo nous chatouillait. Alors, en pleine période électorale, nous avons décidé de donner notre parrainage au chef japonais Eiichi Edakuni et d’aller savourer son programme. Le meeting est prévu en campagne, sur les hauteurs de Montmartre. Devant le point de ralliement, partisans et militants se pressent. On fait la queue, on piétine, on aiguise ses arguments et on partage ses souvenirs de la dernière réunion. Puis, à l’heure dite, les portes s’ouvrent sur une salle minuscule, véritable QG de poche où la cuisine ouverte tient lieu de tribune aux harangues culinaires. A droite et à gauche et au centre, les groupies prennent place et attendent, baguettes levées, leur candidat.

Pas moins de sept mesures composent l’agenda du leader gustativo, visiblement bien conseillé par sa garde rapprochée. Les intitulés sont prometteurs de changement si ce n’est de révolution : éperlans sur purée d’oignon, fèves à la vapeur et pointes d’asperges grillées ; sashimi de daurade aux chrysanthèmes, crevettes crues, thon rouge fumé au foin ; riz blanc, poitrine de porc mijotée au miso blanc, racines de lotus et algues. Heureusement que le temps de parole n’est pas ici limité, car il faut parfois faire répéter le maître pour saisir toutes les nuances de ses assiettes. La proposition la plus surprenante reste sans doute le nem d’ormeau à la sauce au foie (du même ormeau), qui, pêchant peut-être par trop d’audace, n’a pas convaincu la majorité. Après ce premier tour, la soupe aux œufs délie les langues. En coulisses, les équipes s’activent à l’alternance terre/mer avant le grand débat entre surimi aux salsifis et bento rigolo, longue boîte à idées dont les autres candidats devraient s’inspirer. Pour finir, le dessert au matcha chocolat séduira même les plus conservateurs.

Bref, beaucoup de saveurs et de signatures, de la cuisine spectacle et pas mal de gentillesse. Au moment de mettre son bulletin dans l’urne, on n’hésitera peu, voir pas du tout, à donner au chef un mandat supplémentaire. Et on donnera par la même occasion un petit pouce à la consommation.

Où : 8 Rue Garreau  75018 Paris – 01 42 54 23 92

Avec qui : Nico, Franz, Jean-Luc, Eva et les autres, votre élu(e), les prétendants…

Quand : régulièrement car le menu unique change tous les mois. Deux services le soir. A la fin du dîner, réservez pour le mois suivant.

A vos pieds : pied gauche : Berlutti / pied droit : Crocs fushia.

Sur votre ipad : un lipdubdace.

Publicités

2 commentaires sur “Les Assiettes de Juliette : Le Guilo Guilo : des paroles et des actes

  1. Temps de parole illimitée pour les assiettes de Ju ahah

  2. Bonjour. Je me suis permise de taguer ton billet dans le cadre de ma revue de blogs montmartroise : http://www.lulufrommontmartre.com/article-des-blogs-sur-la-butte-16-103749127.html
    J’espère que lien et le crédit sur la photo te conviendront. Bonne journée. Lulu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :