Poster un commentaire

Espace Culturel Louis Vuitton : Autobiographies.. une intimité partagée..

Mélanie Delattre-Vogt, "Le Père", 2006

Curieuse et inattendue exposition que celle présentée en ce moment à l’Espace Culturel Louis Vuitton.

Au sein de cet espace à la vue imprenable, j’ai découvert une exposition collective d’artistes appartenant à des générations différentes et exprimant leur réalité autobiographique, sorte de vision de leur univers et pour certains expression de leur rapport à l’autre.

Un peu dérangeante, peut-être même quelque peu voyeuse, cette ensemble m’a laissée  songeuse.. En effet, cette expression de l’intimité de chaque artiste à travers différents médiums : aquarelle, dessin, vidéo, sculpture, etc.., perturbe, gêne mais intrigue tout autant.

Retour sur quelques artistes :

Frédéric Pajak, à jamais marqué par la disparition brutale de son père dans un accident de voiture, relate les faits dans des planches originales de BD.

Mélanie Delattre-Vogt (ma préférée) au trait de crayon à la finesse et la légèreté d’une plume, explorant au travers d’un travail quasi calligraphique son rapport au père.. un rapport que l’on perçoit à la fois doux mais enfermant, étouffant, voire quasi incestueux. Cette dernière interroge par ailleurs, dans une autre série, l’histoire familiale narrée par ses grands-parents : aussi bien la période de l’occupation et de la résistance, que l’immigration polonaise et les mines du Nord-Pas-de-Calais.

David B., "L'Ascension du Haut Mal", 1996-2003

Fiona Tan, quant à elle, dans la vidéo « May You Live in Interesting Times », 1997, cherche à démêler les fils de ses multiples racines, sa famille étant éparpillée aux quatre coins du monde. De père chinois et de mère australienne, l’artiste est née en Indonésie, a vécu en Australie, en Allemagne et travaille actuellement aux Pays-Bas.

Des stars de l’art contemporain comme Sol LeWitt ne sont pas en reste puisque ce dernier a composé de multiples planches à partir des photos prises d’objets et de vues intérieures de son appartement — de son intimité donc.

J’ai enfin été touchée par « L’Ascension du Haut Mal, 1996-2003, de David B., véritable bande-dessinée où l’artiste narre l’histoire familiale, immergée dans un environnement autarcique où la maladie de son frère, l’épilepsie, est incarnée par une sorte de monstre/dragon qui terrasse et abîme.

Une violence sous-jacente se dégage de ces travaux mais incitent à la réflexion et l’introspection du public en face.. A voir mais.. en forme ! 🙂

Liste des artistes : Zineb Andress Arraki, David B., Mélanie Delattre-Vogt, Ryan Gander, On Kawara, Sol LeWitt, Jonas Mekas, Frédéric Pajak, Noëlle Pujol, Yvan Salomone, Ernesto Sartori, Fiona Tan, Franz Erhard Walther.

Jusqu’au 20 mai 2012

Espace Culturel Louis Vuitton

60, rue de Bassano

101, avenue des Champs-Élysées

75008 Paris

T. +33 1 53 57 52 03

F.+33 1 53 57 52 32

espaceculturel@louisvuitton.com

Site Espace culturel Louis Vuitton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :