2 Commentaires

Au royaume d’Alexandre le Grand – La Macédoine antique : Un Louvre conquis !

Couronne de feuilles de chêne. Seconde moitié du IVème siècle avant J-C. Aigai (actuelle Vergina). sanctuaire d'Eukleia (août 2008). Or. Vergina, Musée des tombes royales d'Aigai, M 08/54 © Université Aristote de Thessalonique/Musée du Louvre

Alexandre Le Grand.. Ce dernier fait vraiment partie de ses sujets inépuisables.. liés à des mythes humains.

J’avais déjà abordé le sujet l’année dernière, sensiblement à la même époque d’ailleurs, dans le billet « Alexandre le Grand, l’Immortel » : au Musée de l’Ermitage d’Amsterdam.

Aujourd’hui, au saut du lit après une soirée quelque peu arrosée, je me suis à nouveau acheminée vers le Louvre (le premier dimanche du mois.. gratuit ! Je ne vous raconte pas la foule !!!! Pas loin des Rolling Stone à Bercy !!!) pour retrouver mes cousines et découvrir ainsi la très belle exposition « Au royaume d’Alexandre le Grand – La Macédoine antique ».

Portée par la finesse stratégique et politique de ses souverains, dont le plus célèbre reste Alexandre le Grand, la Macédoine antique a pu s’imposer en tant que royaume et s’opposer ainsi à la Grèce des cités. L’exposition retrace une très vaste période, depuis la formation de ce royaume en Grèce du Nord, au XVème siècle avant notre ère jusqu’à la conquête romaine en 168 avant Jésus-Christ. Je ne savais pas trop ce que j’allais découvrir.. et avais, je l’avoue, un peu peur des redites.

Cette exposition est vraiment complémentaire de la précédente qui retraçait principalement la vie d’Alexandre à travers ses conquêtes alors que celle-ci, valorisant la ténacité des archéologues dans leur programme de fouilles de tombes découvertes depuis 1977  dans la région de Thessalonique, aborde cette période par le biais sociologique du mode de vie, des us et coutumes de l’époque du règne des rois de Macédoine, Philippe II (père d’Alexandre) et bien évidemment d’Alexandre.

On se rend compte que les échanges commerciaux permettaient à un certain nombre de rites et de croyances de cohabiter. Les dieux égyptiens ont peu à peu été mêlés aux divinités grecques par exemple : le polythéisme avait vraisemblablement ce profond avantage d’une certaine tolérance.. Nous en sommes revenus depuis.. mais ceci n’est point le débat à présent ! 😉

Près de cinq cents objets, pour la plupart jamais présentés en France, retracent l’histoire de la Macédoine antique depuis le XVe siècle avant notre ère jusqu’à l’époque romaine impériale. Des approches thématiques permettent ainsi d’évoquer plusieurs aspects de la civilisation macédonienne : la production artistique, l’organisation du royaume, l’éducation, la vie quotidienne des hommes et celle des femmes, la religion et la mort, sans oublier la genèse de la légende d’Alexandre dans l’Antiquité.

Entre sculpture, mosaïques — celle de la Chasse au Lion est juste à tomber par terre ! — orfèvrerie, etc. d’un raffinement à nul autre pareil, le public se promène dans un environnement au sein duquel seule une certaine élite avait l’immense privilège de baigner.

Mosaïque de la chasse au lion, galets enduits. (© Hellenic Ministry of Culture and Tourism / Archaeological Receipts Fund/Musée du Louvre)

Depuis toujours, je suis frappée par la créativité des Arts décoratifs et tout particulièrement l’orfèvrerie. La couronne présentée en toute première œuvre de l’exposition, aurait été exhumée il y a peu en 2008 et illustre ainsi la dextérité des artisans de l’époque relative au travail des métaux précieux et particulièrement celui de l’or.

En bref.. je ne vous dévoile pas tout.. Allez-y !

Tête de marbre représentant Alexandre. © Hellenic Ministry of Culture and Tourism / Archaeological Receipts Fund/Musée du Louvre) ; Cat. 149 – Section 3 Portrait d'Alexandre, IIIe siècle av. J.-C., Pella (aux environs de), Marbre, Pella, musée archéologique CREDIT : © Hellenic Ministry of Culture and Tourism / Archaeological Receipts Fund/Musée du Louvre

Informations pratiques

Lieu
Hall Napoléon, sous la pyramide

Horaires
Ouverture tous les jours, sauf le mardi.
De 9h à 17h45.
Nocturnes jusqu’à 21h45 les mercredi et vendredi.
Tarifs sur place
Billet spécifique à l’exposition : 11€.
Billet jumelé (collections permanentes et exposition) : 14€.

Publicités

2 commentaires sur “Au royaume d’Alexandre le Grand – La Macédoine antique : Un Louvre conquis !

  1. le musée de l’Ermitage à Amsterdam ??? t’es sûre tante canon ? pour le we manceau c’est quand tu veux (sauf le 24 et le 31, on est pas là 🙂 biz, zaz

  2. Absolument il y a une antenne à Amsterdam (lien ci-dessous) je l’ai visitée : http://www.art-memoires.com/lmter/l5557/56vlhermitage.htm
    Tante Canon est tout à fait sûre ! 🙂
    On fera en janvier ! c’est nickel. tu me donneras tes dates
    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :