Poster un commentaire

Ernest Pignon Ernest : « Extases » entre Spirituel et Charnel..

Ma douce amie ML (elle désire conserver l’anonymat) m’a, une fois encore, conseillé le meilleur : la visite de l’exposition « Extases » au Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis.

Subjuguée par la découverte de ces corps de femmes magnifiées entre chair et spiritualité incarnant les grandes figures mystiques que furent Marie-Madeleine, Hildegarde de Bingen, Angèle de Foligno, Catherine de Sienne, Thérèse d’Avila, Marie de l’Incarnation, etc., je réaffirme avec force et conviction, que le corps reste la plus belle création de la nature, tout particulièrement quand il est sublimé avec tant de talent et d’authenticité par un artiste que l’on pourrait qualifier de « Caravagesque »..

J’ai rarement vu (et pourtant j’en ai – vous me pardonnerez l’expression – « consommé » du dessin et de la peinture !!) une telle finesse dans le trait, si sûr et si parfait, faisant émerger des anatomies plus que splendides, de vierges (ou pas..) mystiques, abandonnées, en douleur ou bien endormies.. (elle seules le savent..) ; le tout au sein d’un écrin : une installation exprimant la matérialité et la sensualité de ces corps de femmes ayant aspiré à la désincarnation. Ces figures féminines sur papier, support incontournable de l’artiste, investissent leur réceptacle architectural, à savoir la Chapelle des Carmélites, attenante au musée.

Lancé par Caravage au XVIIème siècle, la technique du « clair-obscur », trouve ainsi son prolongement au XXème siècle, en une force à la fois spirituelle et charnelle incomparable.. Vous êtes alors en présence d’un incroyable défi, celui relevé, de pouvoir en tant qu’artiste s’inspirer avec tant de noblesse de ce dieu de la peinture que fut Caravage, tout en conservant sa propre individualité. L’artiste a d’ailleurs toujours convaincu non seulement par son ancrage dans l’histoire (son Rimbaud est devenu une figure culte) mais encore par son analyse profonde de notre XXème siècle (avec ses personnages intégrés à la rue dans le monde entier)

Peut-être à la fois mères et muses, saisissantes de beauté, ces figures féminines emblématiques subjuguent et pétrifient, par leur « extase », dans l’espace..

Vidéo de l’artiste

Site officiel de l’artiste

Infos pratiques :

EXPOSITION : « EXTASES »

Chapelle des Carmélites, musée d’Art et d’Histoire SAINT-DENIS
** PROLONGÉE JUSQU’AU 28 FEVRIER 2011 **
22 bis rue Gabriel-Péri 93200 Saint-Denis – tél. 01 42 43 37 57
(métro ligne 13 station St Denis Basilique ou Porte de Paris)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :