Archive | avril 2010

Vous parcourez les archives du site par date.

Exceptionnels « Naufragés du Fol Espoir » de Mnouchkine

Vendredi dernier, mon amie Émilie m’a aidée à remédier à une lacune incompréhensible en m’emmenant, avec son chéri, voir la dernière pièce mise en scène par Ariane Mnouchkine, Les Naufragés du Fol Espoir. Je ne connaissais rien de cette metteuse en scène, dont je n’avais même jamais entendu parler (oui, honte à moi !). On alla donc tous les trois voir cette pièce qui a gagné deux récompenses hier soir aux Molières : celle du théâtre public et des meilleurs costumes, inspirés de la Belle Epoque.

Envie d’évasion ? Découvrez Mario Vargas Llosa

Aujourd’hui, c’est billet « froid » pour reprendre des termes journalistiques : pas d’actu précise mais j’aimerais vous faire découvrir un auteur de génie, péruvien naturalisé espagnol, Mario Vargas Llosa. Au-delà de nous faire sentir comme « le ver de terre amoureux d’une étoile », ces oeuvres sont érudites, écrites à la perfection, drôles, profondes… Compte-rendu rapide de 4 romans majeurs.

Redécouvrez vos sens « Dans le noir »

La semaine dernière, avec un énorme retard sur la date initialement prévue pour cause de conflit d’agendas, je suis (enfin) allée au resto Dans le noir dîner dans la peau d’une aveugle. Une sacrée expérience qu’il vaut mieux faire en petit comité et avec des gens en qui on a 100% confiance. Mais un moment vraiment à part, qui vaut le détour.

Dernières du Barbier de Séville à l’Opéra Bastille

La mise en scène du Barbier de Séville proposée à l’Opéra Bastille par Coline Serreau elle-même a beaucoup d’atouts, à la fois pour les connaisseurs et les néophytes. L’opéra est divertissant, les décors sont sublimes, les chanteurs sont excellents, l’orchestre parfait. Mais il a un défaut : la première partie est longue, très longue…A tel point que le final n’en finit plus de finir et que j’ai failli me lever pour hurler « Mais pendez-les !!! » qu’on puisse enfin se dégourtir les jambes.

Les invités de mon père, mieux vaut les avoir en peinture que chez soi

Un Lucchini très en verve, une Karine Viard en pleine crise de rébellion et un Michel Aumont tyrannique…Les Invités de mon père sont réjouissants et drôles, mais aussi drôlement cruels.

Epoustouflant Yves Saint Laurent..

Magnificence et féérie au Petit-Palais : Yves Saint Laurent envahit de tout son génie l’espace du Petit-Palais. Cet incomparable créateur de la mode de la seconde moitié du XXème siècle reçoit l’hommage d’une rétrospective deux ans après sa mort. Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris et la Fondation Pierre Bergé – […]

Chili: l’envers du décors à l’espace culturel Louis Vuitton

Pour sa 11è exposition, l’espace culturel Louis Vuitton s’est attaché à montrer « l’envers du décors » du Chili au travers d’œuvres protéiformes mêlant vidéos, objets, bas-reliefs, photographies…