Poster un commentaire

« Je l’aimais » à l’Atelier ou l’amour en question

Je l’aimais, c’est un best-seller d’Ana Gavalda ; un livre qui relate les échanges entre une femme qui vient de se faire larguer par son mari, et son (ex) beau-père. Chloé tente de faire face tandis que Pierre se met à lui raconter l’amour de sa vie et le fait qu’il n’a jamais réussi à tout quitter pour celle qu’il aimait vraiment.

J’ai fini la pièce quasiment en pleurs. Et pourtant, j’ai eu du mal à rentrer dedans.

Gérard Darmon joue superbement bien, mais ne paraît pas du tout être le vieux con égoïste qu’il est censé être. Au contraire, il semble d’emblée sympathique.

J’ai eu plus de mal encore avec le jeu d’Irène Jacob : elle sonnait faux, surtout au début de la pièce, avec un ton monocorde peu crédible. En fait, il m’a semblé que les dialogues seraient très bien passés si je les avais lus, mais interprétés sur scène, ils m’ont parfois semblé creux.

Enfin, si la mise en scène est assez juste et la maison de campagne parfaitement recréée, l’alternance de plans séquences sur le mode du cinéma appauvrit parfois la force des dialogues.

Cependant, ces réserves concernent surtout la première moitié de la pièce. A partir de l’arrivée sur scène de Mathilde, l’amour de Gérard Darmon, les jeux de mise en scène se font plus dynamiques et la pièce monte crescendo. Je me suis rappelé pourquoi j’avais aimé le livre, et j’ai repensé par exemple à Rien de Grave de Justine Lévy, qui décrit sublimement son effondrement après sa rupture avec Raphaël Enthoven. L’ambivalence de ces textes, c’est qu’on a envie d’aimer et d’être aimé(e) à ce point, et en même temps, on ne sait plus trop s’il faut croire au bonheur et à l’amour.

Vous l’aurez compris : mieux vaut avoir un moral en teflon massif et ne pas se poser trop de questions pour aller voir cette pièce. Et comme ce n’était pas mon cas, le coup (ou contre-coup) est rude. Vite, un Feydau pour changer de registre !

Infos pratiques

Le Théâtre de l’Atelier

1 pl. Charles Dullin 75018 Paris
01 46 06 49 24

Métro 2 Anvers, Bus 30 , Bus 54

Programmation
Jusqu’au 30 juin 2010.
Du mardi au samedi à 21h.
Le dimanche à 16h.

Entrées
normal : 8, 15, 25, 34, et 39€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :