4 Commentaires

IRM : surprenante Charlotte Gainsbourg

D’habitude, la sublime Charlotte, c’est moi. Mais là, il faut dire ce qui est : j’ai trouvé plus forte que moi. Pas de beaucoup, soyons franche, mais un peu comme si je jouais mon premier match de tennis contre Federer : presque équitable :-). Charlotte Gainsbourg n’en finit pas d’être sublime, épanouie, belle, et de nous surprendre : choquante et bouleversante dans Antichrist pour lequel elle a été primée à Cannes, swinguante dans IRM, son nouvel album, affirmée dans sa décision de faire des concerts, ses premiers, et presque causeuse dans ses interviews.

Son nouvel album et le titre éponyme, IRM, renvoient directement à l’hémorragie cérébrale dont elle a été victime il y a un an. 3 ans après 5:5, on y retrouve son filet de voix, dans des chansons qui donnent moins l’impression qu’elle s’excuse d’être là, plus assurée, mais toujours un peu fragile. Peut-être l’impact de Beck, qui a su la rassurer suffisamment pour l’emmener vers des sons plus rock, parfois inspirés des rythmes africains, parfois électro / magnétiques.

Pour en savoir plus sur cet album, je vous recommande la géniale interview fleuve des Inrocks. Et puis, pour découvrir un peu son album, vous pouvez l’écouter sur son MySpace.

Le clip de son duo avec Beck, Heaven can wait :

Pour tout vous dire, en écrivant ce billet, j’ai l’impression d’être grégaire au possible, et d’encenser Charlotte Gainsbourg comme à peu près la planète entière. IRM, ce n’est pas mon album de l’année mais j’aime le fait qu’il soit original, surprenant, moins susurrant (je comprends que d’aucuns hurlent au génie de la fragilité, mais personnellement, cette façon de chanter, ça m’emmerde).

Enfin, Charlotte Gainsbourg actrice est au côté de Romain Duris dans Persécution, un film de Patrice Chéreau sorti le 9 décembre dernier puis prête sa voix à l’un des personnages de Max et les maximonstres qui sortira le 16 décembre prochain.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publicités

4 commentaires sur “IRM : surprenante Charlotte Gainsbourg

  1. Tu m’as grillée ma Charlotte !
    Je voulais faire un billet car j’attendais l’album avec impatience.
    mais c’était plus légitime que ce soit toi : « Charlotte par Charlotte ! » 🙂
    Beau billet et surtout très complet !
    🙂
    Tana

  2. Tana, encore désolée 😦
    Honnêtement, le jeu de mot sur le prénom, je n’y avais pas pensé, mais en écrivant le billet, je me suis dit qu’il fallait que je le fasse…ce n’est pas tous les jours que j’ai l’occasion de varier du « charlotte à la fraise » ou au chocolat, héhé

  3. ChaCha j’ai beaucoup aimé ton billet sur cette (autre) sublime Charlotte.
    Celle-ci je l’avais mal jugée au début. A son 1er album je me suis dit: « heureusement qu’il y a la musique de Air derrière, parce que sinon, j’aurai pu faire le même CD »
    En ré-écoutant 5:55 et en découvrant IRM, je me suis dit que j’y étais allé sacrément fort!! (et pas seulement parce que je suis une piètre chanteuse…)
    Elle garde une voix qui a un truc et j’aime beaucoup le fait qu’elle ose avoir un style complètement différent d’une chanson à l’autre (entre IRM, Time of the assassins ou In the end, ça change pas mal…). Je trouve que peu d’artistes savent le faire, avoir une griffe bien spécifique sans que ça frôle le « c’est toujours la même chose ».

    Donc moi ce que j’en pense, c’est que c’est bien (desfois, certes rarement…) d’être grégaire ;p

  4. Merci Audinette, et pardon pour le délais de réponse 🙂 Je suis assez d’accord avec toi. Pour moi, Charlotte Gainsbourg, c’est comme François Hardy : on les entend à peine, c’est tellement murmuré que ça me semble un peu plat. Mais en fait, effectivement ça recèle une fragilité qui est touchante. Bon, 5:55, perso j’ai toujours du mal, mais celui-là, il est vraiment intéressant ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :