Poster un commentaire

Bruegel, Memling, Van Eyck… La collection Brukenthal au Musée Jacquemart-André

12946.Sans_titre_2La Rentrée… douloureuse peut-être … a aussi son lot de côtés très positifs.. la rentrée des expos en est un… j’aime l’idée que de multiples trésors vont nous être dévoilés…

Hier, j’ai eu la soudaine envie de retourner au musée Jacquemart-André. Pourquoi ?

Ce magnifique hôtel particulier est l’écrin d’une des plus belles collections particulières d’œuvres d’art : celle issue de la passion d’Edouard André et de Nelie Jacquemart, couple de collectionneurs avertis de peinture flamande, du XVIIIème siècle français, de la Renaissance Italienne, de mobilier rare..

Outre le plaisir de me promener dans les appartements et les salons XVIIIème… ou bien d’admirer leur fresque de Tiepolo.. j’ai toujours un immense plaisir à découvrir leurs expositions temporaires qui sont toujours d’une très grande qualité.. Celle présentée à la Rentrée ne déroge pas à la règle : Bruegel, Memling, Van Eyck… La collection Brukenthal, l’une des plus prestigieuses collections d’Europe centrale qui rassemble des œuvres flamandes des plus grands maîtres du XVème siècle au XVIIème siècle : Van Eyck, Jordaens, Bruegel, Memling ou Teniers.

Pieter Brueghel, Le Massacre des InnocentsJ’y ai redécouvert des portraits fascinants des primitifs flamands Hans Memling et Jan Van Eyck (je ne m’en lasserai jamais je crois !), les paysages de Pieter Bruegel L’Ancien et Pieter Bruegel Le Jeune (qu’il faut toujours aborder avec une loupe tant chaque parcelle de l’oeuvre raconte sa propre histoire), le raffinement de composition et de sympolique des natures mortes de Jan Davidsz de Heem, le réalisme des scènes de genre de David Teniers, l’élégance des scènes mythologiques et la poésie mystérieuse des clairs-obscurs dans la peinture religieuse de Jacob Jordaens.

Nature morteCela me rappelle mes études à l’Ecole du Louvre quand, étudiants, nous étudions, voire même « disséquions » la peinture du XVIIème siècle, en particulier celle des suiveurs de Caravage et de son « Clair-Obscur » (cf. wikipédia : Le clair-obscur est une technique picturale dans laquelle des parties claires côtoient immédiatement des parties très sombres, créant des effets de contrastes parfois violents. Ce procédé a été mis au point dès la Renaissance, par Polidoro da Caravaggio, mais porté à son apogée par Le Caravage et ses suiveurs, puis par des peintres des écoles du nord, notamment Rembrandt ou William Turner. Dans la plupart des pays du monde, cette technique est connue sous le nom italien Chiaroscuro).

Jacob Jordaens, La Sainte FamillePour parfaire le plaisir, je vous conseille une « halte déjeuner et/ou goûter » « post-expo » au café du musée : déjeuner sous lambris à l’intérieur ou en terrasse avec vue sur la magnifique cour… les gâteaux sont plus qu’appétissants !

Infos pratiques  :

Bruegel, Memling, Van Eyck… La collection Brukenthal

11 septembre 2009 – 11 janvier 2010

158, bd Haussmann – 75008 Paris

Tél 01 45 62 11 59

RER Charles de Gaulle – Etoile

Métro Miromesnil ou Saint-Philippe du Roule

Autobus : 22, 28, 43, 52, 54, 80, 83, 84, 93

Individuel plein tarif : 10 €

Individuel tarif réduit : 7,5 €

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :