Poster un commentaire

Warhol ou la réinvention du portrait

Warhol_MarylinL’avantage des RTT le vendredi, c’est qu’on peut aller voir une expo incontournable sans faire la queue et sans personne pour se mettre devant et nous empêcher de lire les explications sur les murs (ce qui, quand on est petit comme moi, est particulièrement agaçant..;-)). J’ai donc profité de la journée d’hier pour aller  voir l’exposition « Le grand monde de Warhol » au Grand Palais.

Grâce à ses 250 oeuvres (dont 130 portraits), cette exposition montre comment, au-delà des figures emblématiques que nous connaissons tous (Marylin, Mao, Elvis Prestley…), Warhol a réinventé le genre du portrait.

Warhol_BigElectricChairFasciné par la beauté des stars, Warhol pense ses portraits comme un moyen de les rendre parfaites. Ses portraits sont à l’image de sa fascination pour la société de consommation et l’industrialisation de masse : ils ne prennent pleinement leur sens que mis côte-à-côte, à la fois tous semblables et tous différents. Son art, très rarement contestataire (sauf peut-être avec Big Electric Chair, 1967, ci-contre) conduit à s’interroger sur le rapport à l’autre, à l’image, à la beauté.

L’art comme procédé industriel devient lui-même une industrie : Warhol ne choisit pas ses sujets, ils passent commande pour la somme de 25 000 $ la première photo et 15 000 les panneaux suivants. Comment donner une signification sur une oeuvre qui n’a pas été voulue par l’artiste ? Ne plaque-t-on pas un sens a posteriori sur ces toiles ?

En ce sens, son cheminement artistique me semble contraire à celui d’un Richard Avedon (que j’avais rapidement mentionné ici déjà) qui, au contraire, a voulu dépouiller ses sujets au maximum pour exprimer une autre sorte de beauté, une beauté quasiment sauvage, éloquente, rebelle.

Richard Avedon, série "In the American West" : Richard Wheatcroft, Rancher, Jordan (Montana), 19 juin 1981 et 27 juin 1983

Richard Avedon, série "In the American West" : Richard Wheatcroft, Rancher, Jordan (Montana), 19 juin 1981 et 27 juin 1983

Bref, une expo à aller voir, pour les questions qu’elle soulève et la beauté des oeuvres !

Infos pratiques

« Le Grand Monde de Warhol » au Grand Palais jusqu’au 13 juillet 2009. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 22h. Fermeture le jeudi à 20h.

Tarifs : de 8 à 11 euros.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :